• 14/10

    Bilan des Vendanges

    Vendanges : 36 demandeurs d’emploi dans la brigade d’insertion.
    Cet été, la Communauté de communes Saône Beaujolais (CCSB) et le groupe ACTEM Beaujolais ont créé une brigade d’insertion dans le cadre des vendanges. Un mois après les derniers coups de sécateurs, c’est l’heure du bilan : positif.
    Autour de la table, le constat est unanime : « On a de plus en plus de mal à trouver des vendangeurs », déclare Nathalie Fauvin, viticultrice à Chénas. « Il faut en recruter 30 pour être certain d’en avoir 15 », ajoute Jérémy Thien, maire de Jullié, conseiller régional et viticulteur, qui a participé à l’élaboration du projet.

    Pour pallier ce manque et participer à l’insertion professionnelle de demandeurs d’emploi, la Communauté de communes Saône Beaujolais (CCSB) et ACTEM Beaujolais, conventionné par l’État, ont travaillé ensemble. Pour répondre aux besoins des vendanges du cru 2020, ils ont développé une brigade d’insertion.
    « La difficulté que l’on a constatée, c’était la mobilité des travailleurs »
    Le principe est simple. Mi-juillet, ACTEM s’est chargé de recruter des vendangeurs, en recherche d’emploi, pour participer aux vendanges de quatre exploitants du Beaujolais. Les exploitants n’étaient plus les employeurs, mais les prestataires. Ils payaient un forfait horaire à ACTEM pour que la structure recrute, rémunère et amène les vendangeurs jusqu’à leur domaine.

    « La difficulté que l’on a constatée, c’était la mobilité des travailleurs »
    Détaille Jérémy Thien. Parmi les vendangeurs recrutés, seuls deux avaient le permis. La CCSB a donc décidé de prendre en charge la location de quatre minibus, pour un coût de 6 000 €. L’autre difficulté des vendanges s’appelait Covid-19. « Habituellement, j’ai un dortoir pour faire dormir 20 personnes. Mais avec les restrictions sanitaires, je ne pouvais pas les faire dormir et les faire manger en toute sécurité », détaille Jean-Michel Gaudet, viticulteur à Regnié-Durette.

    Vers la création d’une brigade annuelle ?
    Originaires de Villefranche et Belleville, les 36 vendangeurs étaient, pour la moitié d’entre eux, des demandeurs d’emploi longue durée. De 18 à 60 ans, ils ont travaillé 11 jours, selon les besoins des exploitants. Certains n’avaient jamais vendangé. D’autres, comme Nathalie Amaglio, parcourent les vignes chaque année :

    « C’est une bonne initiative, mais il faut que les gens aient envie de travailler. Certains se plaignaient des douleurs physiques, j’enchaînais avec de l’humour pour qu’ils oublient un peu. Moi, ça allait car je m’étais préparée physiquement avant. C’est une expérience que je suis prête à renouveler l’année prochaine. » Les acteurs du projet réfléchissent à la création d’une brigade annuelle composée de quatre ou cinq personnes. Reste à régler le problème de la mobilité. « On peut aider pour financer la location, mais le mieux serait que les travailleurs aient les moyens, ensuite, de passer le permis », souligne Jérémy Thien. Pas sûr que quelques jours de travail dans les vignes suffisent.

    Bilan des Vendanges
  • 30/09

    ATELIER SANTE à VILLEFRANCHE

    Dans les locaux de AIDE à VILLEFRANCHE, la rencontre des salariés de ACTEM et l’ABRI autour d’un atelier santé financé dans le cadre de la Politique de la Ville. Depuis des années, nos Structures d’Insertion du beaujolais collaborent pour développer des actions mutualisées permettant l’échange des pratiques, la connaissance réciproque.
    Merci à l’ADES pour leur animation.

    ATELIER SANTE à VILLEFRANCHE
  • 24/09

    AG groupe ACTEM

    Prévue en avril, les AG ont comme beaucoup d’associations à des temps semblait-il plus propice…Dans le respect des règles, les AG du Groupe ACTEM se sont déroulées le 22/09 au Caveau du théâtre de TARARE. Une trentaine de personnes ont suivi le déroulé des travaux traditionnels de ce temps fort des associations. Rapport moral par les présidents : Jacqueline BERTHIER – Christine PERRODON -Philippe BOURION, rapport d’activité 2019 actualisé avec les événements 2020. Au total, ACTEM regroupe 400 personnes représentant 90 Equivalent Temps plein ; PME non négligeable.
    L’objectif de nos structures est de concilier performance économique et finalité sociale ; cette double approche nous oblige à faire preuve en plus d’agilité !

    AG groupe ACTEM